Home / Les dernières actualités / Le nègre cannibale Mbaye, député judéo-macroniste, assure qu’il va éradiquer les Blancs qui refusent d’être submergés par un flot infini de cafres

Le nègre cannibale Mbaye, député judéo-macroniste, assure qu’il va éradiquer les Blancs qui refusent d’être submergés par un flot infini de cafres

Captain Harlock
Démocratie Participative
05 janvier 2019

« Toi donner femmes blanches, voitures, argent »

Je suis impressionné par le degré de stupidité de ce nègre macroniste.

Du genre, vraiment impressionné.

« Notre beau pays ».

Tous les endroits où ces nègres se sont installés se sont transformés en bidonvilles confits de merde.

Littéralement.

Mais ce gros nègre LREM qui souille notre pays promet de nous éradiquer parce que nous, les Blancs, salirions la terre de nos ancêtres.

L’audace de ces primates est sans limite.

Mais revenons à cette histoire de courrier.

Ce nègre a demandé à un militant LREM de lui écrire une lettre de menace de mort pour ensuite l’afficher partout et hurler au racisme.

Et ce brouteur croit dur comme fer que nous allons tous croire à cette énormité.

Je ne connais même pas le nom de mon député.

En fait, si vous demandez aux gens dans la rue le nom de leur député, dans 95% des cas ils n’en ont aucune idée.

Si on leur demande où se situe la permanence de ce même député, on monte à 100%.

En outre, je n’ai jamais songé à « écrire » à un député. Je suppose qu’il y a ici ou là quelques fonctionnaires syndiqués qui écrivent effectivement à leur député mais c’est pour photocopier la lettre et la montrer plus tard à leurs amis syndicalistes lors d’un apéro, histoire d’avoir une excuse pour souhaiter sa mort.

Les gens normaux n’écrivent pas à leur député. D’abord parce que c’est payant. Il faut payer un timbre. Ensuite, il faut se déplacer à la Poste.

Si ce nègre, par extraordinaire, a jamais reçu des courriers, ce sont ceux de ses cousins clandestins pour que leurs dossiers de régularisation soient traités en priorité. Ou pour lui demander de dire du bien de tel ou tel roi nègre et du mal de tel ou tel autre.

Bref, des trucs de nègres.

Mais personne en France n’écrit à un député nègre macroniste.

A fortiori, s’il s’agit d’un raciste.

Le dernier raciste de France sait parfaitement qu’une lettre de menace contre un de ces nègres du judéo-macronisme sera analysé par la crème de la crème de la police scientifique pour le retrouver coûte que coûte.

De toute façon, dans un système juif, la valeur d’un nègre dépend uniquement de sa capacité à nuire aux Blancs. Un nègre qui veut bénéficier de la protection du système doit donc sans cesse appeler à la haine raciale contre les Blancs.

Ce nègre est tout simplement occupé à s’élever socialement.