Home / Les dernières actualités / La nouvelle chanson radicalement antisémite des Gilets Jaunes fait un carton (vidéo)

La nouvelle chanson radicalement antisémite des Gilets Jaunes fait un carton (vidéo)

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
03 janvier 2019

 

La nouvelle chanson antisémite des Gilets Jaunes NAZIS fait un tabac.

Un peu moins chez les juifs.

Israël Valley :

Cette nouvelle chanson des Gilets Jaunes, fait le buzz, car elle a été humanisée, et bien préparée… la présence d’enfants, et une voix douce et mignonne, d’une jeune blonde victime de la vie difficile en France au nom d’une petite fleur du nom de Marguerite… sauf que les paroles sont quelque peu douteuses !
« Qui c’est qui prend le taxi ? – Les gentils – Et qui paye leur carburant ? Les méchants – Qui blablate sur LCI ? – Les gentils – Qui crie sa colère aux champs – Les méchants ».
Mais est -ce que Michel Fugain à qui la musique a été reprise sait aussi que le texte est plus que douteux quand il n’accuse pas seulement le gouvernement mais les Juifs…?
*Les juifs et le gouvernement, c’est techniquement la même chose.
« C’est l’ENA, Rothschild, Bercy – Les gentils – C’est les petits commerçants – Les méchants », « Ils veulent l’Europe à tout prix – Les gentils – Ils veulent nourrir leurs enfants – Les méchants », assène-t-elle.
« C’est comme un guignol spectacle permanent – Et vive les banques et vive le Parlement » ou encore « Qui c’est qui gaze aux bombes lacry ? – Les gentils – Qui se retrouvent devant ? – Les méchants », chante la jeune femme.
Si les Gilets Jaunes sont fiers de leur petite fleur, il semble que les internautes sont moins naïfs et comme nous ont remarqué de l’antisémitisme est dans l’air…
De nombreux internautes se sont interrogés sur la légende de la vidéo postée sur la page Facebook de la chanteuse qui dédicace la chanson à Daniel Cohn-Bendit et à Bernard Henri-Lévy, deux Juifs
Pourquoi les seules personnes ciblées sont de confession juive, Marguerite semble muette, quand on lui pose la question… ben oui c’est plus facile de chanter derrière une écran de méchants.
Au point où en sont les choses, dénoncer ceux qui s’opposent au mouvement des Gilets Jaunes revient à de facto à un appel au pogrom.
La seule force qui s’oppose effectivement aux GJ sont les juifs.

Il faut reconnaître que cela va mieux en le disant.